Going anywhere, from coast to coast

By Eric Myatt, CCO Eastern Regional Director

One of CCO’s campus missionaries told me his secret to getting up each morning to pray. He would awaken to his alarm and an all-too-familiar desire to hit the snooze button and roll over. But, instead of that, he trained himself to say, “I will go anywhere you want me to go.” And in that moment, he knew that where God wanted him was out of bed, downstairs, in prayer.

This line he repeats comes from the Apostle’s Prayer. It has become an integral part of CCO’s spirituality and holds special significance to us. For the missionary, applying this line allowed him to take time each day with Christ. It gave him a foundation for his work throughout the day.

But the authors of the prayer meant for it to cover more than the first moment of the day. They intended it to apply to a broad range of situations—including choosing the locations for all our missions. In fact, campus missionaries plan their daily schedules around the disposition this prayer encourages. They step onto the campus of each university we serve and say: “I will go anywhere.”

Going anywhere God wants us to go is our approach in considering campus expansions. I’m so excited CCO is serving in the Archdiocese of St. John’s, Nfld. and Lab., this fall. By invitation of Archbishop Martin Currie, our missionaries are now at Memorial University. This campus has the largest enrolment in Atlantic Canada and holds staggering potential for an injection of hope and renewal. CCO missionary Eric Filion—formerly based at Queen’s University in Kingston, Ont.—is leading the team there. Eric and his team are living out their prayer to “go anywhere” in a bold and concrete way.

While “going anywhere” often leads to exciting expansions and faraway missions, it can also mean discerning that it’s time to leave a campus. This has most recently been the case for our work in Quebec City, where we have concluded activities—for now—at Laval University. We entrust our direction to the Lord, and sometimes that means changing course.

I invite you to join us in praying the Apostle’s Prayer daily. It is a powerful invitation for God to use us in whatever way He chooses. Tell Him you’re willing to get up early to pray. Tell Him you’re the one who will go to the peripheries of your campus or workplace and search for those who need Him. Pray that you will go anywhere He wants you to go. You may be surprised where He leads you.

Un missionnaire de CCO Mission Campus m’a confié comment il parvenait à se lever chaque matin et à prier. Au son du réveil, me dit-il, il repousse, en n’appuyant pas sur le bouton du rappel d’alarme, le désir universel de se rendormir. Il redit plutôt ce qu’il s’est entrainé à dire, soit « J’irai où Tu veux », sachant bien qu’en ce moment Dieu veut le voir au rez-de-chaussée et en prière.

Cette phrase qu’il répète est tirée de la Prière de l’apôtre, partie intégrante de la spiritualité de CCO Mission Campus et qui revêt une signification particulière pour le missionnaire. Ce refrain lui permet de réserver du temps chaque jour pour être avec le Christ à jeter les fondations du travail de la journée.

Les auteurs de la prière, cependant, l’ont conçue pour qu’elle s’applique non seulement aux premiers moments de la journée, mais aussi dans une large gamme de circonstances, y compris dans le choix des lieux d’apostolat. En effet, les missionnaires de campus prévoient leur horaire quotidien selon les dispositions que cette prière leur inspire. Ils s’introduisent dans le campus universitaire où ils sont affectés en disant : « J’irai où Tu veux ».

La Prière de l’apôtre inspire aussi notre approche envers l’expansion du mouvement CCO Mission Campus dans les universités. En effet, à l’invitation de monseigneur l’archevêque Martin Currie de l’Archidiocèse de St. John’s (Terre-Neuve et Labrador), cet automne des missionnaires de CCO Mission Campus travaillent à l’Université Memorial. Imaginez l’immense potentiel d’espoir et de renouveau dans ce campus aux inscriptions les plus nombreuses des Maritimes. Eric Filion, ancien missionnaire à l’Université Queen’s, Kingston (Ontario), dirige la nouvelle équipe et avec elle réalise l’intention de la Prière de l’apôtre avec courage et de façon concrète.

Si la Prière de l’apôtre peut souvent conduire à une expansion stimulante et à des missions éloignées, elle aide aussi à discerner le moment de plier bagages. En effet, récemment CCO a mis fin à ses activités de façon provisoire à l’Université Laval, à Québec. Nous mettons notre confiance dans le Seigneur et lui offrons ce changement de parcours.

Je vous recommande de prier la Prière de l’apôtre chaque jour pour inviter Dieu à se servir de vous à Son gré. Dites-Lui que vous acceptez de vous lever tôt pour prier et que vous serez la personne qui se rendra à la périphérie du campus ou du milieu de travail à la recherche de quiconque a besoin de Lui. Priez pour que vous alliez où Il veut que vous alliez. La destination vous étonnera peut-être.

 

Leave a Reply